Ramonage

Avant et après le ramonage
  •   Ramonage tous types de cheminée
  •   Certificat de ramonage délivré
  •   Ramonage agréé
  •   Il est obligatoire de ramoner votre cheminée tous les ans

POURQUOI RAMONER ?


• Pour votre sécurité
Un conduit non ou mal ramoné peut s'enflammer (dépôts de suie, de calcin et de bistre) et provoquer un incendie par feu de cheminée. un conduit encrassé peut provoquer également une mauvaise combustion avec émanation de monoxyde de carbone. Ce gaz inodore est toxique et mortel. En France, chaque année, 6000 intoxications au monoxyde de carbone et 300 décès sont recensés.

• Pour faire des économies
Des ramonages réguliers permettent de réduire la consommation de combustible de 7 à 10%.

• C'est une obligation légale
En cas d'incendie, vous êtes responsable des dégâts que vous pourriez occasionner si vous n'avez pas entretenu votre conduit. De nombreux contrats d'assurance exigent un certificat de ramonage, d'autres ne l'exigent pas mais en cas de sinistre il vous sera demandé. Seul un ramoneur diplômé peut vous le fournir.

• Pour réduire la pollution En réduisant l'encrassement des conduits par des ramonages périodiques, on réduit les émissions polluantes. La majorité des cas d'intoxication causée par un appareil de chauffage à combustion sont dus à :

REGLEMENTATION

Chaque année de nombreuses personnes sont victimes d'une intoxication par le monoxyde carbone, c'est un gaz très toxique et d'autant plus dangereux qu'il est incolore et inodore ! il se forme dans tous types de combustion.

La majorité des cas d'intoxication causée par un appareil de chauffage à combustion sont dus à :
un conduit de fumuée bouché ou en partie bouché,
un appareil défectueux ou déréglé,
un mauvais tirage,
une fuite de conduit.

Ce que dit la loi :
Les règles applicables figurent au sein du règlement sanitaire départemental de la commune où vous habitez. Ce document prévoit au minimum que les conduits de fumée des cheminées en fonctionnement doivent être ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe. Cependant, l'arrêté préfectoral qui fixe le contenu du règlement peut prévoir des règles plus strictes.
Cette obligation s'impose au propriétaire ou au syndic, pour les conduits collectifs, et à l'occupant pour les conduits individuels. Le fait de ne pas respecter les obligations imposées par la réglementation expose au paiement d'une amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 3ème classe.